À votre service depuis 2011 Besoin d'info contactez-nous au 09 51 73 13 57

Bébé est là… Prodiguez-lui les bons gestes au quotidien

Bébé est là… Prodiguez-lui les bons gestes au quotidien

De retour à la maison avec Bébé, les premiers jours sont parfois déroutants. Nos conseils « pas à pas » pour prendre bien soin de votre tout-petit et pour vous aider à trouver vos marques…

1- Premiers câlins

Vous l’avez sans doute remarqué, votre petit bout y est très sensible et adore se lover contre vous. Ne prenez pas son besoin de câlins pour un caprice : dans les premiers mois, la douceur de vos caresses et de votre voix sont indispensables à son bon développement.

Les bons gestes: il aime tout particulièrement blottir sa tête dans votre cou, pour sentir votre chaleur et le parfum de votre peau, et que vous le souteniez sous les fesses, cela lui rappelle le contact in utero. Il apprécie également d’être face à vous, la tête bien soutenue dans le creux de votre main, pour pouvoir regarder votre visage. Et au fil des mois ? De nombreuses études montrent que les bébés bercés et régulièrement pris dans les bras se développaient mieux et étaient plus calmes que les autres. Ne vous privez pas de calmer ses coliques, ses premiers cauchemars, ses grosses colères…, dans vos bras ou dans ceux de Papa.

2- Première tétée

Qu’importe que vous allaitiez ou que vous donniez le biberon, la tétée doit être vécue comme un instant de plaisir par votre enfant comme par vous-même. Il est donc important que vous soyez bien installée…

Les bons gestes: l’idéal ? Vous asseoir dans un fauteuil et poser le bras qui va soutenir la tête de votre enfant sur l’accoudoir. Pendant les trois premiers mois, tant que Bébé est encore petit, pensez à déposer un coussin sur vos genoux afin de le hausser à la bonne hauteur. Si vous allaitez, vous pouvez également vous allonger, sur votre lit ou sur le canapé, sur le côté, le buste surélevé par un oreiller et allonger votre petit contre vous. Et au fil des mois ? Vous saurez très rapidement trouver la position qui vous convient le mieux ainsi qu’à votre enfant. Et bébé va progressivement trouver son rythme et caler lui-même les horaires de ses repas. Si vous donnez le biberon, n’hésitez pas à passer le relais au papa le soir et la nuit.

3- Premier gros chagrin

D’abord, rappelez-vous que les cris sont pour Bébé un moyen de s’exprimer. Il est donc positif qu’il pleure avec l’espoir de vous faire comprendre ce qui ne va pas : il compte sur vous pour lui venir en aide.

Les bons gestes: si sa couche a été changée, s’il a mangé, s’il ne semble ni malade ou encore fiévreux mais qu’il paraît inconsolable, bercez-le tout contre vous comme vous savez si bien le faire et massez-lui le dos ou le ventre pour l’apaiser. Il se peut qu’il ait des coliques et que son abdomen gonflé le fasse souffrir. S’il refuse même vos bras et se tortille pour vous le montrer, installez-le simplement dans son lit avec son doudou, dites lui que vous l’aimez, chantez-lui des berceuses et laissez-le vider sa tension intérieure. Et au fil des mois ? Faim de loup, grosse fatigue, colère ou premiers caprices, vous saurez mieux que personne reconnaître ses pleurs. Il hurle parce qu’il est fâché ou fait un caprice ? Restez ferme dans vos décisions et conduisez-le dans sa chambre afin qu’il se calme seul.

4- Première baignade

Rares sont les bébés qui n’aiment pas l’eau. Alors, tant que faire ce peut, prenez tout votre temps pour ce moment d’intimité et de plaisir partagé.

Les bons gestes: d’abord, assurez-vous que la salle de bain est bien chauffée (23 à 24°C) : Bébé n’aime pas avoir froid quand on le déshabille ! Ensuite, disposez tout autour de vous tout les objets et vêtements dont vous pourrez avoir besoin. Peu importe que vous préfériez baigner Bébé dans le lavabo, une grande bassine ou une baignoire en plastique, l’essentiel c’est que l’eau soit à 36 ou 37°C (utilisez un thermomètre de bain !) et que vous mainteniez fermement votre tout-petit, sa tête posée sur votre avant-bras et votre main sous son aisselle. Enfin, pour des raisons d’hygiène, commencez toujours sa toilette par le haut et finissez par le bas. Et au fil des mois ? Les plaisirs du bain évoluent avec l’âge et Bébé sera ravi de passer plus de temps dans l’eau avec ses petits jouets. Pour varier ses plaisirs, variez ses joujoux : tasses, entonnoir, balles en mousse, livre plastifié… Surveillez le pendant toute la durée du bain et ne vous absentez pas même pendant quelques minutes.

5- Première séance d’habillage

Vous vous sentez maladroite dès qu’il s’agit d’habiller ou de déshabiller Bébé ? Rassurez-vous : ni le corps de votre enfant ni son crâne ne sont aussi fragiles qu’il n’y paraît. N’hésitez donc pas à tirer un peu sur son bras pour enfiler une manche.

Les bons gestes: avant de commencer, préparer body, grenouillère, chaussettes…, à proximité. Puis, soit assise sur le lit, soit debout face à la table à langer, roulez les jambes et les manches du vêtement comme si vous vous vouliez enfiler un collant. Glissez votre main dans la manche et attrapez doucement le pied ou la main de Bébé. Tirez sur l’encolure du body avant de le passer par la tête. Préférez les pyjamas qui se ferment sur l’avant : ainsi, pas besoin de retourner votre enfant sur le ventre pour le changer. Durant toute la séance d’habillage, parlez-lui, attirez son attention sur tout ce que vous être en train de faire. Il trouvera le temps moins long… Et au fil des mois ? En grandissant, Bébé sera moins patient. Prévoyez les jouets pour le change, un mobile au-dessus de sa tête ou glissez un CD de comptine dans le lecteur et chantez avec lui !

6- Le conseil psycho du Jurassien

Le baby-blues n’arrive pas qu’aux autres… De retour à la maison, il n’est pas rare qu’une maman se sente perdue et un peu seule. A la maternité, elle était entourée et conseillée. Maintenant, elle doit se fier à son instinct et se débrouiller seule avec Bébé en attendant que Mamie lui rende une petite visite ou que Papa rentre. Quel chamboulement dans sa vie tout à coup ! Si vous aussi, vous vous sentez submergée par un sentiment de solitude, si vous angoissez à l’idée de ne pas être à la hauteur avec votre tout-petit, ne restez pas dans votre coin à ruminer. Même s’il n’est jamais aisé de dire que l’on se sent pas bien, parlez-en à votre meilleure amie, à votre homme ou même à votre maman. Et si vous n’osez pas avouer votre mal-être à vos proches, n’hésitez jamais à pousser la porte de votre médecin traitant. Il sera de précieux conseil pour vous aider à bien démarrer votre vie de famille.

7- Dans ma bibliothèque…

Les premiers jours à la maison, du Dr Bernard Bedouret, Pédiatre et de Madeleine Deny – Ed. Nathan – 6,90€.

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.