À votre service depuis 2011 Besoin d'info contactez-nous au 09 51 73 13 57

Mon enfant perd ses cheveux, que faire?

perte cheveux enfant

L’apparence physique est aujourd’hui un facteur très important pour la confiance en soi. Lorsqu’un enfant se développe et qu’il n’est pas satisfait de son apparence, il peut rapidement s’isoler ou voir son moral se déprécier. Cette attitude sera malheureusement encouragée par la perception des autres enfants : malgré toute la prévention du monde, il est difficile d’enseigner le respect d’autrui à ces jeunes marmots dans la cour d’école.

Causes de perte de cheveux chez les enfants

La perte de cheveux chez l’enfant, bien qu’elle ne soit heureusement pas très fréquente, peut entraîner comme conséquence les facteurs cités ci-haut. En tant que parent, il vous sera assez difficile de réussir à renverser la situation, qui est souvent temporaire. Voici toutefois un article qui vous renseignera un peu plus sur le sujet.

Connaître la perte de cheveux normale

Ce n’est pas parce que vous retrouvez quelques cheveux sur le sol que vous devez automatiquement songer à la catastrophe. En général, on dit qu’une personne peut perdre entre 50 et 100 cheveux par jour. Ce sont les cheveux que vous retrouvez généralement dans votre nourriture, dans les drains de votre bain, sur le divan… il n’y a rien à craindre dans une telle situation. Lorsque le seuil de 100 cheveux est dépassé, c’est là qu’il faut commencer à chercher une cause.

Vous devez faire la différence entre une perte de cheveux habituelle et une perte causée par une maladie.

Les différentes maladies pouvant affecter l’enfant

La trichotillomanie : Dans ce cas, ce sera une perte partielle de cheveux qui affectera votre enfant. Elle peut viser différents endroits dont les sourcils et le cuir chevelu; ses résultats varient d’une personne à l’autre. On dit qu’elle peut notamment être entraînée par le stress chez votre enfant : lorsqu’il se trouve dans un état de peur, il se peut qu’il tire ses cheveux ou qu’il les mâche.
La Tinea Capitis : Pas besoin de retenir le nom latin : dans les faits, vous devez plutôt vous rappeler que c’est une maladie contagieuse, une infection fongique pour être plus précis, qui s’attaque au cuir chevelu de l’enfant. Son nom plus commun est la teigne. Des démangeaisons importantes ainsi qu’une certaine desquamation du cuir chevelu seront des symptômes à surveiller.
♦ La Pelade : Cette maladie n’est pas uniquement présente chez les adultes! Il est très difficile d’expliquer les causes de la pelade, une maladie qui entraîne la chute du poil et des cheveux sur une période pouvant se rendre jusqu’à un an. Heureusement, elle se soigne d’elle-même car les follicules capillaires de l’enfant et de l’adulte restent vivants.
Le Télogène Effluvium : Voici encore un nom à coucher dehors que vous n’avez pas à retenir. Sachez plutôt que la détresse émotionnelle ainsi que les traumatismes vécus peuvent engendrer la perte de cheveux chez l’enfant. C’est aussi une condition qui découle de la chimiothérapie et de l’abus de vitamine A. Elle est beaucoup plus dangereuse que les autres car elle peut entraîner une perte de cheveux permanente.
♦ L’hygiène négligente : Notez finalement que si vous ne lavez pas bien les cheveux de vos enfants, il se peut que le cuir chevelu devienne malade et que les cheveux tombent en conséquence.

Comment arranger la situation?

Pour améliorer l’état des cheveux de votre enfant, vous pourriez toujours opter pour la perruque; ce n’est toutefois pas l’alternative la plus recommandée car il existe des traitements pour la régénération des cheveux chez les enfants. Le Télogène Effluvium peut par exemple être combattu par le biais des stéroïdes topiques, qui ne réussiront toutefois leur action que dans certains cas. La Pelade, elle aussi, peut parfois être guérie avec certains traitements médicaux; ce sera toutefois lors d’une consultation que les médecins pourront vous en dire davantage. Enfin, la teigne sera guérie avec un traitement antifongique.

Si votre enfant souffre plutôt de stress important et que c’est la trichotillomanie qui l’affecte, il pourrait être nécessaire de rencontrer un psychologue pour enfants afin d’identifier la cause de son état d’esprit. Avoir une bonne discussion de parent à enfant avec lui pourrait également l’amener à s’ouvrir à vous dans certains cas.

En conclusion, voici l’histoire d’un petit garçon atteint de pelade : son récit pourrait bien vous inspirer.

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.