À votre service depuis 2011 Besoin d'info contactez-nous au 09 51 73 13 57

Enfants : les clés d’une chambre pour deux

Chambre enfant à partager

Une chambre par enfant, un rêve qui n’est pas toujours réalité. Et pourtant, il n’est pas toujours facile de partager cet espace intime. Une cohabitation mal organisée peut mener à des troubles de sommeil chez les enfants… et les parents! Trucs et astuces pour que le résultat ressemble plus à une partie de plaisir qu’à un cauchemar.

Avant l’âge de 11 ou 12 ans, les enfants ne recherchent pas la solitude. Ils préfèrent le brouhaha, les jeux complices et la compagnie de frérot ou sœurette. Vous pouvez les installés dans la même chambre sans mauvaise conscience.

Halte-là les peurs!

Calme les peurs enfantines (peur du noir, peur d’être seul, etc.). Les enfants sont plus rassurés et à deux, on combat les monstres plus efficacement!

Vive le partage!

Vivre à deux amène les enfants à s’initier tôt aux vertus de la communication et de la négociation. Et très vite, la complicité grandit au fil des grands éclats de rire, de murmures nocturnes et de mauvais coups bien camouflés!

Du respect, s’il vous plaît!

Les enfants apprennent à respecter l’autre, ses goûts, ses besoins, son intimité, ses secrets, son rythme de vie, ses habitudes, etc. Aussi, les enfants comprennent l’importance de se faire respecter.

Un immense coffre à jouets!

Réunir les jeux, toutous, poupées et autres babioles de chacun, on ne se le cache pas, la chambre des gamins se tranformera en une caverne d’Ali baba où les plaisirs se multiplieront. Plus de jouets, et surtout toujours quelqu’un avec qui les partager. Toutefois, dans certaines situations, il vaudrait mieux que chacun enfant ait sa propre chambre. Les gars avec les gars, les filles avec les filles! Lorsqu’ils sont jeunes, il n’y a pas de problème apparent. Toutefois, plus ils grandissent, plus leurs goûts, leurs activités et leurs affinités changent et surtout divergent. Aussi, une certaine pudeur s’installe.

Quand bébé pleure…

Si l’écart d’âge est important entre les deux co chambreurs, on voit naître des frictions car, encore une fois, leurs centres d’intérêts ne sont plus les mêmes.

C’est la guerre… ou presque!

Il se peut que, malgré une bonne volonté et la préoccupation des besoins de chacun, les enfants ne s’entendent pas. Pour éviter ces conflits, qui mènent à la détérioration de leur relation, on les installera, si on le peut, chacun dans une chambre. Problème d’espace? Quelques astuces géniales et le tour est joué!

Côté pratique

Si vous avez assez de chambres pour chacun de vos enfants, mais que ceuxci demandent de cohabiter, utilisez la pièce libre pour une salle de jeux ou encore en atelier de bricolage. Plaisir assuré partout!

Expérience périlleuse?

Chaque enfant devrait avoir une commode, une bibliothèque, un coin étude et un coffre bien à lui. Si la cohabitation est difficile, on peut diviser la chambre. Une étagère, un rideau coulissant ou un paravent peuvent servir de délimitation de territoire. Choisissez un élément amovible. Une grande chambre ou deux petites chambres, selon les jours ou les humeurs! Trois chambres en une quoi? Sympathique, mais surtout respectueux des besoins de chacun.

Idées coquines pour les lits superposés.

L’habitant de l’étage inférieur se sent parfois lésé, le privilège de dormir lui ayant échappé? On peut transformer son lit avec des décors amovibles aussi démesurés (ou presque) que ses rêves. Une maison, une station spatiale, une automobile, un poste de contrôle, un château, un avion, une île, etc. On y va selon les goûts du gamin. Pour réaliser ce projet, utiliser un tissu assez solide ou de la feutrine et nouer le tout avec des cordons colorés ou fixer une bande de velcro autocollant autour de la base du lit supérieur. Décorer ensuite le tissu avec des éléments qui rappellent le thème. Celui qui fait dodo dans les hauteurs en a marre du plafond terne et sans vie? Une attrayante affiche (certains clubs vidéos vendent d’anciennes affiches de films), des autocollants recréant un ciel étoilé ou encore un tissu aux motifs rigolos. Pour les mains habiles, la construction d’une murale avec dessins, découpages et coloriages peut s’avérer un projet de longue haleine passionnant. Et toute la famille peut participer. Aussi, un montage de photos peut devenir un album géant au-dessus de l’enfant. Des souvenirs plein la caboche pour partir au pays des rêves. Pour les férus de contrées lointaines, une mappemonde les transportera aux quatre coins de la planète!


Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.