À votre service depuis 2011 Besoin d'info contactez-nous au 09 51 73 13 57

« Et alors, tu vas allaiter ? »

Maman qui allaite bébé

Et alors, tu vas allaiter ? c’est certainement la question qui revient le plus souvent après le fameux, tu préfères quoi, un garçon ou une fille ? Il est vrai que l’on entend beaucoup de choses sur l’allaitement et qu’il n’est pas toujours facile de savoir à quel « sein » se vouer… D’un côté il y a belle maman qui ne manque pas une occasion de vanter les bénéfices de donner le sein à son enfant. Pour preuve, regarder son fiston : beau, intelligent et fort ! De l’autre, votre meilleure copine pour qui allaitement rime avec biberon, modernité et égalité des sexes. Au milieu, vous avec vos questions existentielles « préférer donner le biberon fera-t-il de moi une mauvaise mère ?» ou au contraire « donner le sein fera-t-il de moi une mère poule « castratrice » ?. Face à ce dilemme, inutile de tirer à pile ou face pour savoir quoi faire et mieux vaut peser le pour et le contre.

Allaiter son bébé au sein : pour ou contre ?

A priori toutes les raisons sont bonnes pour allaiter bébé : c’est agréable et pratique, le colostrum et le lait maternel sont très riches en anticorps donc bénéfiques pour bébé et si on ajoute à cela la notion économique, de disponibilité (aucun danger d’être en rupture de stock pour la dernière tétée du soir !) et la douce sensation de voir son bébé se lover contre sa poitrine et s’assoupir rassasié… on « dégaine » le sein immédiatement.

Dans le camp adverse, on vous dira que choisir de donner le biberon, c’est permettre au papa de faire sa place dans ce trio, que le lait artificiel est aussi bon que le vôtre – la preuve, c’est écrit sur les boites –, qu’allaiter fait mal et abîmera vos seins, qu’on ne contrôle pas les quantités ingurgitées par le bébé sans parler du côté impudique d’allaiter en public. Enfin, l’argument de poids : le biberon est idéal pour retrouver sa taille de jeune fille et dire adieu aux kilos de la grossesse. Pas simple.

Oui, mais…

Les arguments des deux camps louables – même si ceux du « pour » ont démontré leur véracité – mais chacun peut y voir son intérêt :

1– Le lait maternel est, certes, très bon pour bébé lui fournissant ce dont il a besoin pour se développer et renforcer ses défenses. Le lait maternel est donc très différent du lait de vache et s’adapte en fonction des besoins. D’un autre côté, les fabricants de lait infantile développent leur R&D pour obtenir à un lait très proche de celui de la maman.

2– Allaiter n’est pas douloureux, ce qui est difficile c’est les deux premiers jours le temps que la peau du mamelon s’habitue à être aspirée par la succion. Avec quelques précautions – bonne position pour bébé, soin du mamelon… – le moment de la tétée devient rapidement un pur moment de plaisir. L’essentiel est de se faire aider au début et d’oublier les « mauvaises langues » qui pensent que vous n’y arriver pas.

3– Pourquoi vouloir tout contrôler ? Le lait maternel est six fois plus riche que n’importe quel lait de mammifères, l’important est donc que bébé tète correctement, à intervalles suffisants et qu’il grossisse d’environ 150 grammes par semaine ! Lors de la tétée, ma glande mammaire sécrète dans le même sein les différents « plats » du repas de bébé dans le même ordre : le lactose sucré en premier puis les protéines sous forme d’acides aminés et enfin les graisses dans les cinq dernières minutes qui vont le rassasier. Un enfant qui tête bien tout son « menu » s’endort paisiblement. A la tétée suivante, la maman proposera l’autre sein. Faites confiance aussi à votre enfant, et puis, après il y a les petits et les gros mangeurs…

4– Allaiter fait grossir ? D’un côté quand vous êtes tombée enceinte, vous saviez que vous ne garderiez pas votre taille de guêpe. Retrouver son corps après la grossesse peut-être plus ou moins long. La maman qui allaite a besoin de 3000 calories par jour pour faire face alors faites les comptes…

5– Et le papa ? Certes, en donnant le biberon le papa peut profiter de tendres de moments de complicité mais si maman souhaite donner le sein, il lui reste quand même le bain, la couche, les soins, la berceuse pour s’endormir, les promenades au parc…

6– Et la pudeur dans tout ça ? c’est peut être un argument qui pourrait faire pencher la balance d’un coté mais en même temps vous n’avez pas besoin de vous mettre torse nu pour allaiter… en choisissant des vêtements adéquat, personne ne s’apercevra que vous avez donner le sein.

La vraie question serait peut-être avez-vous envie d’allaiter ou non ? Allaiter est un choix libre et personnel que chacune d’entre vous doit prendre en considération en tenant compte de ses peurs, de son mode de vie et certainement pas des avis des uns ou des autres…!

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.