À votre service depuis 2011 Besoin d'info contactez-nous au 09 51 73 13 57

Les bons ingrédients pour avoir un bébé !

Une maman qui pense avoir un bébé

Ça y est, vous n’avez qu’une seule et unique idée en tête : faire un bébé ! Maintenant que vous vous sentez fin prête, vous allez penser bébé, rêver bébé, manger bébé… histoire de mettre toutes les chances de votre côté pour que madame Cigogne vous rende visite au plus vite. Mais comment faire pour que les mois d’essais ne s’éternisent pas et que la sacro-sainte bande de votre test de grossesse vire au bleu ?

Comment tomber enceinte facilement et rapidement ?

Multiplier les câlins amoureux…

Qu’on se le dise, il ne suffit pas d’arrêter tout moyen contraceptif pour tomber enceinte. Un couple a, en moyenne, 25 % de chance par cycle de concevoir un enfant, alors mieux vaut savoir comment on fonctionne pour « mettre dans le mille » du premier coup. La première chose à faire est d’identifier la bonne période de fertilité de votre couple et d’avoir des rapports sexuels durant cette période. Ça parait simple, mais bon…Madame, en règle générale, vous n’avez qu’une ovulation par cycle et votre ovule a une durée de vie de 8 à 12 heures en moyenne. La question est donc de savoir quand vous ovulez . En règle générale, l’ovulation a lieu quatorze jours avant votre cycle. De plus, des douleurs au bas ventre ou sur le coté, des pertes rosées, une hausse de la libido… sont autant de signes annonciateurs. C’est donc le bon moment pour sortir le grand jeu à votre compagnon et multiplier les moments coquins ! Pour vous messieurs, vos petits spermatozoïdes vivent en moyenne de deux à cinq jours donc vos chances de concevoir un bébé même en dehors de l’ovulation sont plus importantes. Mais ce n’est pas une raison pour dire à madame « pas ce soir, chérie, y‘a un match …»

Faites votre courbe de température…

Vous n’êtes pas très sûre de vous et avez peur de passer à côté de LA période ? Faites votre courbe de température – appelée aussi test sympto-thermique. Simple, facile et efficace : votre température corporelle augmentant au lendemain de votre ovulation, prenez votre température rectale tous les matins et reportez-la sur un graphique. Au début du cycle – c’est-à-dire le premier jour des dernières règles – la température corporelle est basse. Autour de l’ovulation, celle-ci se met à grimper et reste élevée pendant 14 jours. Si la fécondation a eu lieu, le température continue de monter, dans le cas contraire elle chute, de nouvelles menstruations arrivent et c‘est reparti pour un tour !

… ou optez pour les tests d’ovulation

Moins fastidieux que la courbe de température et contrairement à celle-ci les tests d’ovulation permettent  d’annoncer l’ovulation, ce qui est quand même plus pratique et efficace. Le principe est simple : tout au long du cycle, l’hypophyse produit une hormone, la LH. Celle-ci augmente 24 à 48 heures avant l’ovulation au moment où elle donne le signal à l’ovaire. Les tests d’ovulation détectent dans les urines l’hormone ; Ainsi un test positif vous annonce un pic ovulaire dans les 24 heures à 48 heures. Chéri tu fais quoi ce soir ? Pour ne pas rater le coche, commencer les tests 2 à 4 jours avant la date supposée – la plupart des tests contenant entre cinq et sept bâtonnets – en sachant que leur fiabilité est de 90 %.

Et si tout venait de l’assiette ?

Mangez des légumes racines et la petite graine prendra racine dit un vieux dicton… Plus sérieusement lorsque l’on sait qu’une alimentation déséquilibrée serait responsable de près du tiers des cas d’infertilité et troubles d’ovulation, on regarde d’un autre œil son assiette. Une alimentation saine,équilibrée et riche en protéines végétales, vitamines (pensez aux pommes, surtout messieurs car les vitamines qu’elles contiennent amélioreraient la performance de vos spermatozoïdes), fer, fibres et en produits laitiers entiers serait aussi l’une des clefs pour voir son petit ventre s’arrondir.

Des signes qui ne trompent pas…

Depuis plusieurs jours, votre mari (mais aussi votre patron, votre mère, vos copines…) ne peut rien vous dire au risque de vous voir fondre en larmes… l’idée de sentir l’arôme d’un café vous dégoûte et ne parlons pas de celle de votre parfum préféré… votre moral joue au yoyo avec vos nerfs… bref vous êtes bizarre ! Vous avez l’impression que votre corps cherche à vous dire quelque chose, mais quoi ? Votre intuition féminine et quelques jours de retard dans votre cycle vous mettent sur la piste. Et si vous étiez enceinte ?

Les médecins les appellent « les signes sympathiques de la grossesse » pourtant ils n’ont rien de franchement sympathiques : seins gonflés, ballonnements, fatigue, sensibilité aux odeurs, douleurs au bas ventre, état de fatigue, hypersensibilité, nausées… Si d’une femme à l’autre les symptômes sont différents et se font sentir plus ou moins vite, bien souvent ils sont révélateurs.

Parmi les plus significatifs, l’absence de règles figure dans le top 5 des signes qui ne trompent pas et doit vous mettre la puce à l’oreille même si une grossesse ne peut en être l’unique cause. En effet, certaines femmes ont des cycles irréguliers, d’autres « tombent » enceintes après plusieurs cycles sans règles, enfin de « mini-règles » peuvent survenir en début de grossesse. Autre signe rédhibitoire, les fameuses nausées ! Un phénomène encore difficile à expliquer d’autant que nous ne sommes pas toutes logées à la même enseigne : certaines ne ressentent rien durant toute leur grossesse d’autres en sont encore malades rien qu’à l’idée d’en parler ! Enfin, être enceinte, c’est aussi se préparer psychologiquement à devenir mère, à transformer votre couple et à vous affirmer dans une nouvelle identité sociale et familiale. Des bouleversements qui ne sont pas toujours faciles à gérer.

Face à ces signaux, la priorité est donc de vous faire confirmer votre état par un test de grossesse. Cependant inutile de courir à la pharmacie ou au laboratoire dès le lendemain d’un rapport non protégé ! L’hormone de grossesse, la gonadotrophine chorionique (HCG) n’est secrétée que lorsque l’embryon est installé dans la paroi utérine, soit environ 10 jours après la fécondation ! Achetés en pharmacie, ces tests reposent sur la mise en évidence dans les urines de l’hormone de grossesse (HCG) – sachez que celle-ci est plus concentrée dans les urines du matin- et vous livrent, en quelques minutes, leur secret avec un taux de fiabilité de 99 %.

Le test sanguin réclamé par votre médecin permettra de dater la grossesse le plus justement possible. Une question à laquelle il est parfois difficile de répondre alors pour faire simple, celui-ci prendra pour point de départ le premier jour de vos dernières règles. Ensuite il vous faudra attendre 41 semaines pour poser votre regard attendri et serré dans vos bras votre bout de choux.

Enfin, même si l’envie de devenir maman est très forte, avoir un bébé ne doit pas devenir une obsession au risque d’augmenter votre stress, et de donner à l’acte d’amour une obligation de résultat, ce qui franchement n’est pas très romantique. Préférez les petites attentions, les ambiances câlines propices à se laisser aller et laissez faire Dame Nature. C’est certain la petite bande va vite devenir bleue.

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.