À votre service depuis 2011 Besoin d'info contactez-nous au 09 51 73 13 57

Le deuil chez l ‘enfant : rendre la mort moins tabou

enfant mort deuil

Dans la société d’aujourd’hui, la mort est un sujet dont extrêmement peu de gens savent parler avec aisance. Le cas est particulier lorsqu’il faut présenter ce concept plutôt triste à notre enfant : on lui parlera d’un « monde meilleur », que la personne défunte « est partie pour très très longtemps », mais on ne réussira que rarement à lui présenter la situation de façon froide, sans édulcorer le tout. Est-ce réellement une bonne chose de cacher l’aspect cruel et inévitable de la mort? Rien n’est moins sûr.

La mort expliquée aux enfants

Créer un traumatisme sans le vouloir

Placer la progéniture dans un cocon pendant plusieurs années pourrait avoir des conséquences néfastes à long terme. Une personne qui découvrira le concept de la mort sur le tard et qui réalisera qu’on le lui a occulté pendant tout ce temps l’associera très probablement à une chose fort effrayante. Elle cherchera ainsi à rester aussi loin qu’elle le pourra de la mort et elle pourrait dramatiser la perte d’un être qui lui est cher, par exemple un des grands-parents (qui sont, malheureusement, à risque de mourir lors des premières décennies de vie d’un petit-fils ou d’une petite-fille).

Commencer plus tôt l’apprentissage du processus de la vie

Plutôt que d’en faire un drame, le parent devrait plutôt prendre la mort comme une étape normale du processus de vie et l’expliquer à l’enfant, en des mots simples, dès un âge relativement jeune. Il faut faire comprendre à ce petit être qu’après l’âge adulte, une personne devient un peu plus faible, que son dos commence à lui faire mal et qu’elle tousse un peu plus souvent. Lui dire que le corps, parfois, devient malade et que toute personne doit passer par ce processus un jour, avant de tirer sa révérence et de mourir.

La mort inopinée (accidents de voiture, meurtres et autres sujets) est certes plus difficile à aborder, mais une fois qu’on aura commencé à discuter de la chose, l’enfant sera sans doute mieux disposé à comprendre le concept. Vous n’êtes pas nécessairement obligés de tout lui révéler d’un seul coup! Sachez toutefois qu’il vous remerciera plus tard lorsque ses proches commenceront à quitter ce monde.

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.